Consultez notre catalogue par theme ou recherchez

Sahel notre rive — la série

Un documentaire réalisé par .

HD

professionnels

Synopsis

Sahel notre rive: Séné­gal, la mer au large (1/3)

Séné­gal, le pre­mier des pays traités dans le cadre de la serie “Le Sahel, notre rive” est penché sur l´Océan Atlan­tique, ce qui lui a tou­jours donné un car­ac­tère de pays de fron­tière entre immen­sités: le désert, la savane et la mer. Par la mer est arrivée la coloni­sa­tion et s´échappent aujourd´hui ces jeunes qui ten­tent l´aventure de la migra­tion vers l´Europe, dans une dias­pora douloureuse et sanglante. Mais le Sene­gal a beau­coup de choses à offrir et une réal­ité plus com­plexe que les médias ne reflè­tent pas toujours.

A tra­vers ses paisajes, les plages et les côtes de Dakar, Rufisque et Saint Louis, de son enfance, sa famille et ses amis, de la main du musi­cien et chanteur renommé Ismaël Lô et du pein­tre Ham­paté Sow, nous décou­vrons un pays qui rêve d´education, de développe­ment agri­cole, qui cherche la manière de sor­tir de la pau­vreté en offrant, entre autres, son art uni­ver­sal. Qui, dans ces temps dif­fi­ciles, ne veut pas renon­cer à ses rêves.

 

Sahel notre rive : Mali l’espoir de la terre (2/3)

Le Mali appa­raît, dans ce deux­ième épisode de la série “Le Sahel, notre rive” comme un croise­ment de civil­i­sa­tions, point de con­tact entre peu­ples du nord et du sud du Sahara, une mosaïque de groupes eth­niques et cul­turels dif­férents. Avec une de ses plus grandes artistes musi­cales, Ami Koita et le fameux artiste Ismaël Dia­baté, nous explorons ce pays fasci­nant mais aux nom­breux prob­lèmes.
Des paysages de Djoliba et Kirina, d’où provi­en­nent ses racines mandingues, sa musique et sa manière de voir la vie, nous faisons avec Ami Koita un par­cours qui nous amène jusqu’au cœur de l’âme fémi­nine mali­enne. Ismaël Dia­baté a lui aussi été, depuis qu’il a com­mencé son par­cours artis­tique dans la pein­ture et le bogolan – tech­nique tra­di­tion­nelle de tein­ture – un homme engagé avec la réal­ité qui l’entoure. La vie dans ce pays sahélien dépend de l’espoir de cette terre ouverte et colorée.

 

Sahel notre rive : Burk­ina Faso, doux coeur de feu (3/3)

Le Burk­ina Faso con­serve una forme de vie tra­di­tionelle. Avec une économie éminem­ment agri­cole, les reli­gions ani­mistes sont encore ample­ment pra­tiquées. Dans ce doc­u­men­taire, la chanteuse Amity Méria et le sculp­teur Daouda Tra­oré nous par­lent de ces aspects. La musique de per­cusión et la danse sont très présents dans la vie quo­ti­di­enne du Burk­ina Faso, mon­des aux­quels nous sommes intro­duits gràce à Amity, qui abor­dent égale­ment sans com­plexes les prob­lèmes de la femme burk­in­abée d´aujourd´hui: mariages for­cés, manque de for­ma­tion, polygamie…

Daouda, qui provient d´une famille de forg­erons, nous explique la rela­tion de ce groupe avec le feu, élé­ment avec lequel il vit chaque jour. Les forg­erons ont tou­jours éte en Afrique les médi­a­teurs, ceux que avaient la fac­ulté de fab­ri­quer des armes por la guerre ou les instru­ments pour la paix.

Une question ? un projet ? Envoyez-nous un message